search
PUBLIER

Actu ✦ Politique Fait marquant

Congrès du PDG : Ali Bongo sur les starting-blocks pour partir à l’assaut d’un troisième mandat

Posté par eqconews, le 24 novembre 2022


Renaissance, unité et solidarité. Ce sont les maîtres-mots choisis par l’exécutif du Parti démocratique gabonais (PDG), sous les hautes instructions du Distingué Camarade Président (DCP), Ali Bongo Ondimba, pour tenir, du 23 au 24 décembre 2023, le 12e congrès ordinaire du Parti en prélude aux élections générales de 2023.

Par Yann Essabe

C’est le branle-bas dans la Majorité présidentielle pour l’Émergence avec sa locomotive, le Parti démocratique gabonais (PDG). Après avoir repris langue avec ce regroupement de partis politiques proches du pouvoir, il y a quelques jours, le PDG a annoncé dans la foulée la tenue de son congrès ordinaire, du 23 au 24 décembre 2022, sous le thème : « Congrès de la renaissance, pour un PDG uni et solidaire ».

Ce thème, qui arrive fort à propos, est en adéquation avec l’état actuel de ce parti politique créé le 12 mars 1968. En effet, après avoir fait une tournée nationale qui a permis au secrétaire général, Steeve Nzegho Dieko, d’avoir une idée réelle de l’encrage du Parti sur le terrain, la tenue du prochain congrès ordinaire permettra d’ajuster, un tant soit peu, la colonne vertébrale de cette formation politique, afin de la solidifier. L’objectif étant que le PDG, comme le Phoenix, renaisse de ses tribulations actuelles.

Car, au-delà des images des militants et militantes en liesse qui ont accompagné chaque étape du camarade Nzegho Dieko se cachent des frustrations recuites, des égos surdimensionnés et le double jeu de certains cadres qui affichent des postures de crabes, prêts à sauter de l’autre côté. La nécessité d’une refondation en profondeur du PDG s’impose. Si le dernier congrès ordinaire tenu à Angondjé en 2017 sur le thème des 2R : « Revitalisation et Régénération », celui des 23 et 24 décembre prochains présente plus d’enjeux. Donc très attendu.

En effet, le fait marquant du prochain congrès sera assurément l'investiture du DCP Ali Bongo Ondimba, candidat naturel, pour briguer un troisième mandat à la tête du pays. Et pour cela, l'unité et le rassemblement doivent s’imposer à tous pour une victoire « cash » en 2023. Et surtout, un congrès pour doucher les ambitions cachées d’une certaine "génération spontanée", qui avait fait main basse sur le Parti et le gouvernement avec une gestion approximative des hommes et des choses fortement décriée.

Comme on le voit, il s’agira de recadrer les us et coutumes, de faire comprendre aux uns et aux autres que le DCP est le seul maître à bord du bateau PDG. Par ailleurs, les responsabilités au sein des instances dirigeantes doivent tenir compte de toutes les sensibilités, si l’on veut mettre fin aux exclusions systématiques orchestrées par des « Raspoutine » de service zélés, arrogants et maladroits, qui avaient fini par mécontenter un grand nombre de hiérarques et de militants de base, ce qui n'était pas de bon augure pour la stabilité du Parti.

Lors de ses rendez-vous du militant, le SG a toujours appelé à l’unité et à la cohésion du Parti. La victoire en 2023 ne saurait s’accommoder des maux totalement à rebours de l’idéal du PDG et du succès attendu. Mais avant cette rencontre capitale des 23 et 24 décembre et, selon le chronogramme établi, des congrès provinciaux seront organisés du 3 au 4 décembre aux fins de préparer le Grand congrès. Ils (congrès provinciaux) seront surtout des aides à la décision pour la direction du Parti, qui devra choisir des hommes et des femmes de conviction pour accompagner le Distingué Camarade Président vers une troisième victoire consécutive aux destinées du Gabon.

Ceux qui chuchotent abusivement à l’oreille du DCP, font et défont les carrières, devront se dépouiller des oripeaux de leur fonction pour se frotter à l’épreuve du terrain. Afin que ceux qui lanceront les filets soient capables de les remonter avec le poisson qu’ils contiennent et surtout que la pêche soit abondante. En 2016, nombreux ont lancé les filets aux bons endroits, mais des inconnus au bataillon sortis de nulle part ont ramassé la timbale.

À
Libreville
Du
23/12/2022
au
24/12/2022
Source
Ref. GA035 221124 U0001
Signaler un abus ou contacter ZoomHebdo
Texte
{{p.pseudo}}
Annuler ENREGISTRER


Vote de fiabilité publication

100 %
thumb_up_off_alt3
sentiment_neutral0
thumb_down_off_alt0
arrow_back

Retour à la liste

access_time

24/11/2022 à 07:22

remove_red_eye

127

{{rdo.ann_fav[287055] ? 'star' : 'star_border'}}

{{rdo.ann_fav[287055] ? 'Sortir de' : 'Dans'}} mes favoris




eqconews

view_module

Voir ses autres annonces

email

Lui envoyer un email

Message email à {{mes.dis.lst[mes.dis.sel].pfl[1].pseudo || "eqconews"}} close

{{m.created | amDateFormat:'DD/MM/YYYY à HH:mm'}}

{{m.text}}

ENVOYER
Votre message a bien été envoyé à eqconews.

Connectez-vous pour contacter l'annonceur en instantané


 
 
 

Sélection


 
navigation
Recevez pendant un an toutes les parutions du journal
Zoom Hebdo (chaque vendredi)
mais aussi d'autres journaux au choix ..
Je m'abonne
Non merci

L'utilisation des informations contenues dans ce site web implique l'acceptation de ses Conditions générales d'utilisation. En consultant ses pages, que ce soit en mode visiteur ou via votre session privée, vous acceptez par ailleurs l'utilisation des cookies qui s'y trouvent. Il s'agit ici exclusivement de cookies fonctionnels et d'analyse d'audience anonyme. Ils sont indispensables à la bonne marche du site et sont aussitôt activés. Ils permettent également de se souvenir des informations de login sécurisé; de se souvenir des éléments de vos sélections précédentes; d'établir des statistiques anonyme d'utilisation; d'analyser le trafic pour optimiser les fonctions du site.

Accepter